Publié par Laisser un commentaire

Une aventure avec l’île Coalen

Sur l'île Coalen à Lanmodez

Sur l'île Coalen à Lanmodez

Oh, elle est tout près, l’île Coalen. Comme posée sur la plage. On peut la rejoindre à marée basse. Mais elle reste une île.

Une de ces îles qu’on convoite.

Une langue de sable chaleureuse invite à la visite.

A-ton le droit d’y aller, ne va-t-on pas se faire coincer par la marée ? Ne va-t-on pas tomber sur une maison, contrarier une intimité ? La broussaille fera-t-elle barrage ? Par où l’aborder, la conquérir ? Est-elle facile, faudra-t-il en faire trois fois le tour, de loin, mine de rien, avant d’en trouver l’entrée ?

Quelqu’un revendique-t-il la possession de cette île ? S’est-elle donnée à quelqu’un ?

Un jour, on se lance, on avance.

On est seul. Il y a une entrée. On est surpris de l’accueil : ah, on n’est pas rejeté… On est même bienvenu, voire attendu, peut-être.

On approche, on explore, un caractère changeant se dévoile, côté sucré au sud, ajoncs en fleurs, douceur, senteurs, côté épineux, prunelliers et fougères vers le large.

Chemins creux, recoins douillets, sous-bois protecteurs, l’île et moi, moi et l’île…
En partant, j’ai marché sur la vase sableuse, qui devenait mouvante. Parfois, on se laisserait engloutir avec plaisir.

L’île Coalen se trouve à Lanmodez, sur l’estuaire du Trieux, à l’abri du Sillon de Talbert.
L'île Coalen à Lanmodez
L'île Coalen à Lanmodez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.